Dolmen de la Crousette, à Védernat

Ce petit dolmen simple, orienté Est-Ouest, a été repéré au XIXe par JB Delort, le tertre qui le recouvrait dans son dispositif originel a disparu : ne subsiste qu’une partie de la superstructure.

Il s’agit de deux supports (orthostate), au Sud, (1,50m x 0,95m x 0,35m) et au Nord (1,40m x 1m x 0,20m) et de la dalle de couverture (1,8m x 1,30m x 0,50m) réalisés à partir des affleurements de basalte doléritique (type Bouzentés) présents sur le secteur. Il a été restauré en août 2003 par Jean-Pierre Lagasquie , archéologue. (1)

Le dolmen de la Crousette est le témoin majeur de la vie agricole d’il y a 5 000 ans.

La restauration de ce dolmen a consisté notamment en la reconstitution de la chambre mégalithique, composée de deux orthostates menaçant de s’écrouler, et sur lesquels reposait une table, mais de manière instable. Pour ce faire, il a été procédé dans un premier temps à des fouilles archéologiques et des sondages, afin de comprendre la position initiale des orthostates. Cette opération a permis la découverte d’un mobilier : éléments de poterie hétérogènes, des objets lithiques et des fragments de diaphyse d’os.


Annotations

1. LAGASQUIE (Jean-Pierre), Rapport de fouille : le dolmen de la Crousette ou de Védernat, commune de Roffiac, année 2003.